Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #scene imaginaire tag

La Contrebasse Jaune

Publié le par jean david michon

huile sur papier 56 cm X 67 cm (1980)

huile sur papier 56 cm X 67 cm (1980)

Etrange ce musicien qui joue de la contrebasse avec un caillou? ou une éponge? mon père était-il sans le savoir, un précurseur dans le domaine de la composition de musique contemporaine? Certainement pas, pour lui la musique avait dû s'arrêter à la mort de Jean Sébastien Bach! De toute façon, il écoutait peu de musique, disant que cela lui polluait son esprit! Etonnant donc, qu'il ait peint autant d'instruments de musique!

Voir les commentaires

Eden

Publié le par jean david michon

huile sur papier 53cm X 75 cm (1977)

huile sur papier 53cm X 75 cm (1977)

Un de mes tableaux préférés, Eden se rapporte au mythe d'Adam & Eve & du paradis perdu. Après avoir vécu au paradis, le couple originel est chassé de l'Eden, pour avoir goûté à la pomme, fruit de la connaissance, tenté par le diable sous la forme d'un serpent. Ils deviennent alors mortels & prennent honte de leurs nudités; l'innocence est perdue à jamais, quelle tristesse!

Un symbolisme universel qui peut s'appliquer à tous les couples du monde, l'euphorie de la rencontre & de la passion n'a qu'un temps et le quotidien, nous chasse bien vite de cet état paradisiaque, écrasés que nous sommes par la "matérialité". Nous avons tous, en nous, la nostalgie, d'un paradis perdu.

Voir les commentaires

Le Clown

Publié le par jean david michon

huile sur papier 75 cm X 99 cm (1989)

huile sur papier 75 cm X 99 cm (1989)

Le clown qui fait rire les enfants, est souvent une figure triste voir morbide. La tragédie de l'un fait rire les autres & les enfants sont "naturellement" cruels. On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui! Mais l'important c'est que les enfant rient............

Un clown est un personnage comique de l'univers du cirque. Visages disparaissant sous le maquillage, vêtus de façon spectaculaire, les clowns se partagent traditionnellement en « augustes » et en « clowns blancs ».

Même s'il tire sa filiation de personnages grotesques anciens, notamment ceux de la Commedia dell'arte, le clown proprement dit est une création relativement récente. Il apparaît pour la première fois en Angleterre au xviiie siècle, dans les cirques équestres. Les directeurs de ces établissements, afin d'étoffer leurs programmes, engagèrent des garçons de ferme qui ne savaient pas monter à cheval pour entrecouper les performances des véritables cavaliers. Installés dans un rôle de serviteur benêt, ils faisaient rire autant par leurs costumes de paysans, aux côtés des habits de lumière des autres artistes, que par les postures comiques qu'ils adoptaient, parfois à leurs dépens.

Les clowns suivaient le mouvement des numéros présentés, en les caricaturant pour faire rire (le clown sauteur, le clown acrobate…). Ce personnage évolua pour devenir de moins en moins comique : distingué, adoptant des vêtements aux tissus nobles et de plus en plus lourds avec l'emploi des paillettes, il fit équipe avec l'auguste. Ce dernier devint le personnage comique par excellence, le clown servant de faire-valoir. C'est la configuration que l'on connaît aujourd'hui. L'auguste prit peu à peu son autonomie, quand certains trouvèrent le moyen de faire rire la salle sans avoir besoin du clown pailleté. L'auguste s'imposa alors en tant qu'artiste solitaire, proposant parfois à un spectateur de lui servir de partenaire.

Le clown blanc

Le clown blanc, vêtu d'un costume chatoyant et sérieux, est, en apparence, digne et autoritaire. Il porte le masque lunaire du Pierrot : un maquillage blanc, et un sourcil (plus rarement deux) tracé sur son front, appelé signature, qui révèle le caractère du clown. Le rouge est utilisé pour les lèvres, les narines et les oreilles. Une mouche, référence certaine aux marquises, est posée sur le menton ou la joue. Le clown blanc est beau, élégant. Aérien, pétillant, malicieux, parfois autoritaire, il fait valoir l'auguste, le met en valeur.
L'auguste

L'auguste porte un nez rouge, un maquillage utilisant le noir, le rouge et le blanc, une perruque, des vêtements burlesques de couleur éclatante, des chaussures immenses ; il est totalement impertinent, se lance dans toutes les bouffonneries. Il déstabilise le clown blanc dont il fait sans cesse échouer les entreprises, même s'il est plein de bonne volonté. L'auguste doit réaliser une performance dans un numéro au cours duquel les accidents s'enchaînent. Son univers se heurte souvent à celui du clown blanc qui le domine.
Le contre-pitre

Le contre-pitre est le second de l'auguste et son contre-pied. « Auguste de l'auguste », c'est un clown gaffeur qui ne comprend rien, oublie tout, et dont les initiatives se terminent en catastrophes, relançant les rires.

Voir les commentaires

La Danse de la Pluie

Publié le par jean david michon

La Danse de la Pluie

La danse de la pluie est une danse de cérémonie effectuée dans le but d'appeler la pluie et d'assurer la protection des récoltes.

Des versions de la danse de la pluie existent dans beaucoup de cultures, de l'Ancienne Égypte à certaines tribus amérindiennes. On la trouve encore de nos jours dans les Balkans dans un rituel appelé paparuda ou perperuna.

La tribu des indiens Cherokee réalisait des danses de la pluie à la fois pour faire pleuvoir et pour purifier la terre des esprits mauvais. Dans la légende de la tribu, la pluie ainsi invoquée contient les esprits des anciens chefs, qui combattent les esprits mauvais dans un plan intermédiaire entre notre réalité et le monde des esprits.

Des plumes et des turquoises sont portées durant la cérémonie, symbolisant respectivement le vent et la pluie.

Chez les Indiens Hopis, la danse de la pluie consiste à demander la pluie auprès des Dieux, en cas de grande sécheresse. Les chamans de la tribu recueillent des crotales, qu'ils déposent dans un récipient, puis après avoir formulé des incantations, ils effectuent une procession où ils imitent les ondulations des reptiles. Enfin ils prennent les serpents entre leurs dents, et ceux-ci ne pouvant mordre, s'agitent et participent contre leur gré à la danse. La fin de la cérémonie consiste à jeter les crotales en l'air, puis ceux-ci sont censés regagner leur terrier en indiquant aux dieux que les hommes ont besoin de la pluie.

La Danse de la Pluie

Voir les commentaires

La Femme & le Guerrier

Publié le par jean david michon

huile sur papier 88 cm X 73 cm (1973)

huile sur papier 88 cm X 73 cm (1973)

Mon père était un homme pétri de contradictions, à la fois en avance sur son temps & profondément rétrograde. Ainsi, il nous disait qu'il aurait volontiers embrassé une carrière militaire; malheureusement, étant né en 1925, il se retrouve à l'âge de s'engager, en 1945, au moment où le pays a le moins besoin de "chair à canon". Bien lui en a pris, car, à mon avis, le libertaire & libre penseur, réfractaire à toute forme d'autorité, qu'il était, n'aurait pas supporté longtemps, l'absurdité de la vie militaire!

Il ne reste plus que des rêves de gloire adolescente, où le preux chevalier protège & séduit, la superbe & ingénue princesse! Ah le prestige de l'uniforme.......................

Voir les commentaires

La Saison des Amours

Publié le par jean david michon

La Saison des Amours

Malgré les pluies, le printemps tant attendu est la, saison du renouveau & aussi des amours.....

Le printemps, c’est la saison de toutes les amours : l’amour des femmes, parce qu’elles redeviennent plus belles et plus séduisantes ; l’amitié, parce qu’on n’est plus obligé de rester prostré chez soi toute la journée, et qu’on peut a chaque fois rendre visite aux amis ; l’amour de la vie tout cour, de la nature qui retrouve sa beauté et sa verdure, du soleil et de la chaleur.

Quand le Printemps pointe le bout de son nez les températures augmentent et les gens sont en général de meilleure humeur. Il y a une explication scientifque à cela. La hausse des températures et de la luminosité agissent sur l'humeur. Les hormones de dopamine et de sérotonine sont davantages produits par l'organisme.

passion

passion

le deshabillage

le deshabillage

Voir les commentaires

La Femme au Train

Publié le par jean david michon

huile sur papier 75 cm X 105 cm (1993)

huile sur papier 75 cm X 105 cm (1993)

Ce tableau me fait penser à 2 choses. Tout d'abord l'étrange musicalité due au rythme ferroviaire, qui induit, souvent, quand en + on regarde le paysage, une vraie "planante" que les autres modes de transport ne peuvent apporter.

Ensuite, le souvenir très personnel, d'une femme rencontrée dans le train qui m'emmenait à l'enterrement de mon père en 1999. Un tableau prémonitoire?

Voir les commentaires

Le Barbare

Publié le par jean david michon

huile sur papier 73 cm X 100 cm (1975?)

huile sur papier 73 cm X 100 cm (1975?)

Tout dans ce tableau (la tete, la boucle d'oreille, la croix de fer...) me rappelle un certain guitariste, avec qui j'ai joué pendant longtemps! Le tableau a pourtant été peint 15 ans avant que je ne le rencontre!

Le Barbare, à l'origine, est celui qui ne parle pas le grec, puis le latin, & par extension, c'est celui qui ne porte pas les valeurs de la "prétendue" civilisation, en fait on est toujours le barbare de quelqu'un! On appelle cela de l'Ethnocentrisme!

Voir les commentaires

Les Bas Rouges

Publié le par jean david michon

huile sur papier 94 cm X 74 cm (1985)

huile sur papier 94 cm X 74 cm (1985)

Une belle femme & un instrument de musique! Le rouge des bas répond à la chevelure rousse & contraste avec les yeux verts.

Sulfureuse, transgressive, incendiaire. La couleur rousse est beaucoup plus rare qu’une chevelure blonde. Au moyen age, elle avait mauvaise réputation car Judas est souvent représenté sur les tableaux avec des cheveux roux. Mais, à la Renaissance, une chevelure rousse était extrêmement féminine, chaleureuse et pleine de personnalité.....comme ce tableau

Voir les commentaires

La Paix

Publié le par jean david michon

La Paix

Que peut on souhaiter de mieux pour la nouvelle année? après 2016 (annus horribilis), j'espère que 2017 ira dans le bon sens, celui de la paix, de l'humanisme, du beau & du bon. Artistiquement votre (le fils du peintre)......

Voir les commentaires

1 2 > >>