Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Philippe Michon

peintre cubiste (1925-1999)

Articles avec #le peintre & son modele catégorie

Le Peintre & son Modèle

Publié le 7 Juin 2017 par jean david michon dans peinture, nu, le peintre & son modèle

huile sur papier (1970)

huile sur papier (1970)

Le nu, sujet académique, par excellence, devient avec l'art moderne, plus personnel; le peintre se met en scène dans le tableau, pour littéralement "dévorer" son modèle; l'artiste en veut toujours plus & son modèle se refuse à une telle impudeur; on sait comment tout cela finira! L'oeuvre & le désir sont associés...Peindre & faire l'amour seraient donc la même chose?

Voici quelques tableaux de maîtres & un texte de Zola pour illustrer, la chose....

Picasso

Picasso

Matisse

Matisse

Gromaire

Gromaire

André Lhote

André Lhote

Saisi, immobile de joie, lui la regarda se dévêtir. Il la retrouvait. La vision rapide, tant de fois évoquée, redevenait vivante. C'était cette enfance, grêle encore, mais si souple, d'une jeunesse si fraîche ; et il s'étonnait de nouveau ; où cachait-elle cette gorge épanouie, qu'on ne soupçonnait point sous la robe ? Il ne parla pas non plus, il se mit à peindre dans le silence recueilli qui s'était fait. Durant trois longues heures, il se rua au travail, d'un effort si viril qu'il acheva d'un coup une ébauche superbe du corps entier. Jamais le corps de la femme ne l'avait grisé de la sorte, son coeur battait comme devant une nudité religieuse. Il ne s'approchait point, il restait surpris de la transfiguration du visage, dont les mâchoires un peu massives et sensuelles s'étaient noyées sous l'apaisement tendre du front et des joues. Pendant trois heures, elle ne remua pas, elle ne souffla pas, faisant le don de sa pudeur, sans un frisson, sans une gêne.Tous deux sentaient que, s'ils disaient une seule phrase, une grande honte leur viendrait. Seulement, de temps à autre, elle ouvrait ses yeux clairs, les fixait sur un point vague de l'espace, restait ainsi un instant sans qu'il pût rien y lire de ses pensées, puis les refermait, retombait dans son néant de beau marbre, avec le sourire mystérieux et figé de la pose.

Claude, d'un geste, dit qu'il avait fini ; et, redevenu gauche, il bouscula une chaise pour tourner le dos plus vite ; tandis que, très rouge, Christine quittait le divan. En hâte, elle se rhabilla, dans un grelottement brusque, prise d'un tel émoi, qu'elle s'agrafait de travers, tirant ses manches, remontant son col, pour ne plus laisser un seul coin de sa peau nue. Et elle était enfouie au fond de sa pelisse, que, lui, le nez toujours contre le mur, ne se décidait pas à risquer un regard. Pourtant il revint vers elle, ils se contemplèrent, hésitants, étranglés d'une émotion qui les empêcha encore de parler. Etait-ce donc de la tristesse, une tristesse infinie, inconsciente et innommée ? car leurs paupières se gonflèrent de larmes, comme s'ils venaient de gâter leur existence, de toucher le fond de la misère humaine.

(l'oeuvre Zola)

commentaires

Femme à la Chaise Verte

Publié le 18 Mai 2017 par jean david michon dans peinture, femme, scene de vie, le peintre & son modèle

huile sur papier 64 cm X 92 cm (1978)

huile sur papier 64 cm X 92 cm (1978)

Cette femme en maillot de bain se trouve dans l'atelier du peintre. Pose-t-elle? Ou bien écoute t'elle avec attention ou ennui (la pose le suggère) le discours de l'artiste? Mon père adorait, comme un enfant, être au centre de l'attention du public, pour étaler sa culture & sa vision du monde. Alors, si en + c'était une belle femme, il devait en faire des tonnes!

Nulle modestie chez mon père, mais au contraire un ego surdimensionné. Un charisme certainement charmant pour des personnes de passage mais assez lassant au quotidien pour sa famille....

commentaires

Le Modèle Vert

Publié le 1 Mars 2017 par jean david michon dans peinture, nu, autoportrait, le peintre & son modèle

huile sur papier 87 cm X 71 cm (1992)

huile sur papier 87 cm X 71 cm (1992)

Mon père a peint pas mal de tableaux avec en scène un modèle, généralement nu. Une chose est sure, c'est que, mis à part ma mère, qui a pu le faire, au début, par conviction, mon père n'a jamais eu d'autres modèles, il n'en avait pas les moyens & ma mère ne l'aurait certainement jamais laissé faire.... Ce tableau de 1992 est donc une pure scène imaginaire!

commentaires

Le Modele Pudique

Publié le 9 Février 2017 par jean david michon dans peinture, le peintre & son modèle, scene de vie, portrait, femme

huile sur papier 82 cm X 55 cm (1970)

huile sur papier 82 cm X 55 cm (1970)

Le métier de modèle est vraiment dur, c'est un sacrifice du début jusqu'à la fin. Physiquement car il faut être nue & ne pas bouger et aussi...psychologiquement car il faut subir les humeurs capricieuses du grand créateur, cet "Ogre" qui en veut toujours plus....L'histoire de l'Art, ne rend pas assez, ou pas du tout, hommage à toutes ces muses anonymes ( moi je le fais, pour ma mère, c'est elle ce modèle pudique......)

commentaires

Une Palette de Talent (Article de Presse)

Publié le 17 Janvier 2017 par jean david michon dans article, biographie, le peintre & son modèle, catalogne

Une Palette de Talent (Article de Presse)

Une palette de talent Caroline Chaussin (l'Indépendant/ édition Perpignan 1995)

D'origine bourguignonne, après un détour par la Provence, c'est en Catalogne, à Llauro, que Philippe Michon a élu domicile. Peintre, architecte, bucheron, poète, Philippe a de multiples facettes. Ajoutons qu'il est chrétien & pratiquant, « étudiant en symboles », et alors, on sait que les 2 heures prévues en sa compagnie risquent d'êtres riches & qu'il faudra bien de la discipline pour partir à l'heure.

On est venu rencontrer le peintre, il nous parle du poète ! Entre 2 couleurs, c'est une palettes de textes qu'il nous dit. La voix est théâtrale et le caractère têtu. Inutile d'insister, on parlera peinture plus tard. Le stylo est posé et tout en écoutant ses poèmes, on regarde, à droite & à gauche, sur les murs ou parterre, des tableaux qui parlent tout seuls ! Du cubisme, et du meilleur dirait-on dans un salon. Alors la peinture ? « C'est la seule maîtresse à laquelle je sois resté fidèle ». Une peinture sans message, « la peinture ne parle pas, elle saute à la figure ! » et une évolution qui c'est faite par à-coups. Le très classique Michon d'il y a 30 ans a évolué à travers le désir de « restructurer la peinture comme un architecte ». résultat ? De la couleur, des cubes de couleur imbriqués les uns dans les autres, et puis une forme, un visage, un nu, et puis une émotion, un cri ou une tendresse....Et dans chaque tableau, ce quelque chose qui ne s'explique pas & qui « vous saute à la figure ». Il a exposé à Gérone, à Lille, au palais des rois de Majorque à Perpignan, en Allemagne, mais Michon, s'il aime découvrir ses toiles aux êtres sensibles, n'a rien d'un peintre de salon, et se séparer d'un tableau est pour lui un déchirement ! Si bien qu'il va presque jusqu'à sélectionner ses acheteurs ! La peinture ressemble au personnage, colorée, particulière, individualiste & généreuse. Rien de petit ou de caché, de la « grande gueule » et beaucoup de tendresse. A 70 ans, sa vie s'articule entre la découverte des lettres, sa quête de lui-même et son plaisir de vivre en Catalogne ou la richesse, selon lui, a touché l'architecture, le paysage & l'esprit. Peintre, c'est sa couleur, son essence, son expression, pour le plus grand plaisir des quelques élus qui goûtent à sa peinture.

Mais, rien ne vous empêche, en passant par Llauro de vous arrêter à la première maison à droite, en contrebas de la route. Vous y découvrirez son atelier, son humeur du jour, et ses toiles qui valent le détour....

Une Palette de Talent (Article de Presse)
commentaires

Le Peintre & son Modèle (rouge)

Publié le 6 Décembre 2016 par jean david michon dans peinture, le peintre & son modèle, collection privée

Le Peintre & son Modèle (rouge)

La création de ce site internet est, avant tout, le devoir de mémoire, d'un fils envers l'oeuvre de son père aimé. C'est donc l'occasion de montrer ses tableaux, mais aussi d'effectuer un catalogue, le plus complet possible, de ses créations.

Ce travail est facile quand les tableaux sont en possession de la famille ou des amis proches; il devient très difficile quand il s'agit de retrouver des dizaines d'années après, des acheteurs (peu) ou des personnes à qui mon père a donné des tableaux (beaucoup). C'est un travail de détective! très long: immersion dans les archives & la correspondance, réflexion profonde avec ma mère (82 ans) pour se souvenir de qui? de quand? de où? Ensuite vient l'étape, grandement facilitée par internet & les réseaux sociaux, de contact avec toutes ces personnes possédant des tableaux de mon père, afin d'obtenir d'eux des photos de bonne qualité (pour vous les montrer) des dimensions & quelque-fois des documents de ventes (utiles pour la cotation).

Un des premiers tableaux a avoir été "péché" de cette façon, est ce " Peintre & son Modèle (rouge)" qui appartient à Virginie Leroux -Fortuné; la qualité de la photo est assez passable, les dimensions inconnues et sa date de création doit être devinée! Mais vous me pardonnerez, car ce qui est important ici, c'est d'en avoir un trace....

(signé le détective de l'art!!!!)

commentaires

Le Modèle à la Fenètre

Publié le 20 Octobre 2016 par jean david michon dans peinture, le peintre & son modèle

huile sur papier 99cm X 70 cm (1979)

huile sur papier 99cm X 70 cm (1979)

Ici le modèle n'est pas de face, comme souvent, mais de dos, et c'est la silhouette & la chute de reins, que le peintre essaie de capter avec ses pinceaux, sa parole ou plutôt ses ordres. Ils sont suggérés par un porte-voix jaune; pendant ce temps-là, le modèle regarde pensivement par la fenêtre: mais quand ce "calvaire" va-t-il s'arrêter? j'ai tant de choses à faire & il fait si beau dehors!

commentaires