Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Philippe Michon

peintre cubiste (1925-1999)

Articles avec #influence catégorie

La table Bleue à l'Ampoule

Publié le 2 Octobre 2017 par jean david michon dans peinture, nature morte, influence

huile sur papier 103 cm X 70 cm (1976)

huile sur papier 103 cm X 70 cm (1976)

Le soleil se couche de plus en plus tôt, on doit même allumer la lumière, alors qu'il fait encore jour, l'Automne frappe à la porte! Je vois très nettement, dans ce tableau l'influence (pour le dessin) de Bernard Buffet, que mon père prétendait ne pas apprécier et qui habitait à Tourtour, à quelques kilomètres de chez nous.

La table Bleue à l'Ampoule
commentaires

Chairs

Publié le 18 Juillet 2017 par jean david michon dans peinture, nu, livre, influence

huile sur papier 64cm X 45 cm (1970)

huile sur papier 64cm X 45 cm (1970)

L'art comme "sublimation de la sexualité", ou plus simplement, comme le disait Picasso: "L'art ne peut être qu'érotique" (titre d'un très beau livre sur les oeuvres érotiques du "satyre" de Malaga!).

La sublimation se détermine comme processus à la fois d’investissement et de production des signifiants. Elle ouvre de façon imprévisible le champ de l’inventivité et de la création, tout en résultant de l’action de la lettre. Aussi bien apparaît-elle paradoxalement comme « la forme même dans laquelle se coule le désir », ainsi que l’écrit Lacan « ce quelque chose par quoi [… ] peuvent s’équivaloir le désir et la lettre » et « où s’instaure le travail créateur dans l’ordre du logos ».

Dès qu’on parle de sublimation, il importe aussi bien d’avoir présente à l’esprit une double tension : la première entre phénomène d’adaptation sociale et processus original de création ; la seconde entre soumission à la métamorphose et volonté de savoir.

Chairs

"Voici un livre d'art culotté s'il en est - les Anglais diraient "cheeky". Il fallait en effet Beaucoup d'aplomb à Diana Widmaier Picasso pour interroger l'art de son grand-père Sur sa quête, sans retenue, toute la vie Durant, de l'amour, de ses amours, dans leur Plénitude, leur exactitude physique et leur Dépassement par son art. Le comble en ce Domaine étant atteint lors de la quête sans Cesse recommencée de Marie-Thérèse, la Grand-mère de Diana. Un tel livre ne pouvait Etre conçu et mené à bien qu'au XXIe Siècle, quand la longue bataille européenne Contre les interdits du sexe peut laisser place A la compréhension des sources d'un art qui Les outrepasse si lyriquement, de "l'oeil en Erection" à "un érotisme de géant". Diana Gagne son pari et ajoute à la bibliothèque Des ouvrages sur son grand-père ce livre sans Equivalent qu'elle seule, fille de la fille aînée De Picasso, pouvait écrire."

commentaires

Citations de George Braque

Publié le 23 Juin 2017 par jean david michon dans influence

Citations de George Braque

Incontestablement, le peintre préféré de mon père & son influence la plus nette, en terme d'idées & de personnalité (Picasso était trop mondain, trop inséré dans le business, pas assez "pur"!)

Citations de George Braque
Citations de George Braque
Citations de George Braque
commentaires

Lever de soleil à Collioure

Publié le 3 Mai 2017 par jean david michon dans peinture, paysage, bateau, catalogne, influence, étude, fusain, dessin, collection privée

huile sur papier dimensions? (1995)

huile sur papier dimensions? (1995)

Collioure, un trésor catalan, berceau du Fauvisme, refuge des cubistes, avec son étrange clocher phallique, un passage obligé, pour un peintre comme mon père, qui y a exposé, plusieurs années, ses oeuvres.

À l'été 1905, Henri Matisse vient peindre à Collioure, où, en compagnie d'André Derain, il crée le fauvisme. Un parcours dans la ville, Le Chemin du fauvisme,permet de retrouver les lieux où leurs œuvres ont été réalisées grâce à des reproductions de tableaux placées aux endroits mêmes où Matisse et Derain placérent, jadis, leur chevalet.

D’autres peintres suivront, notamment Albert Marquet, Juan Gris, Georges Braque, Jean Peské, Raoul Dufy, Foujita, Othon Friesz, Paul Signac,Willy Mucha, Henri Martin, Édouard Pignon, Charles Rennie Mackintosh...

Henri Matisse arrive à Collioure en mai 1905, quelques mois avant que le terme de « fauves » soit lancé par un critique d’art au salon d’automne. L’artiste a quitté Saint-Tropez et Paul Signac, bien décidé à en finir avec le pointillisme. Il invite le jeune André Derain à le rejoindre ; ce fut le départ d’une amitié et d’une collaboration féconde. Pour les deux peintres, l’été 1905 est un moment d’intense ouvrage et ils produisent énormément, en utilisant « les couleurs qui sortent du tube ». Tout dans le village les inspire : le port, le clocher, les toits et les coins des ruelles. Ils ont aussi produit six portraits et autoportraits.

L’hostellerie des Templiers a régalé une foule d’artistes (Picasso, Dufy, Signac, Maillol…). En témoignent les quelque deux mille œuvres d’art offertes aux propriétaires.

De 1950 à 1952, Pablo Picasso y séjourne ponctuellement à la Miranda tandis que Salvador Dalí participe régulièrement aux fêtes de la ville, de 1953 à 1957.

Lever de soleil à Collioure
commentaires

Le Violoncelle

Publié le 28 Avril 2017 par jean david michon dans peinture, instrument de musique, influence, histoire de l'art

huile sur papier dimension? (1977)

huile sur papier dimension? (1977)

Avec les cubistes, l’instrument de musique devient un élément de composition du tableau : Juan Gris l’utilise simplement comme élément d’une nature morte tandis que Picasso l’utilise pour ses formes anthropomorphiques, voire érotiques. La technique du collage, consistant à insuffler aux toiles des morceaux de réel, permet la réinterprétation plastique des instruments de musique. Surtout, les artistes suggèrent des airs connus : Juan Gris en 1913 inscrit sur sa toile les mots d’une chanson populaire: " auprès de ma blonde" et Picasso, dans "Eva ma jolie", se réfère à la chanson de Fragson.

Braque

Braque

Picasso

Picasso

Juan Gris

Juan Gris

commentaires

Nature Morte à l'Enveloppe

Publié le 6 Février 2017 par jean david michon dans peinture, nature morte, influence, histoire de l'art, internet

huile sur papier marouflée sur bois 65 cm X 50 cm (1978)

huile sur papier marouflée sur bois 65 cm X 50 cm (1978)

Un des tableaux favoris de mon père, dans des tons + sombres que d'habitude, assez proches des couleurs de celui qu'il considérait comme son maitre: Georges Braque

Georges Braque, né à Argenteuil (Seine-et-Oise, actuellement Val-d'Oise) le 13 mai 1882 et mort à Paris le 31 août 1963, est un peintre, sculpteur et graveur français.

D'abord engagé dans le sillage des fauves, influencé par Henri Matisse, André Derain et Othon Friesz, il aboutit, à l'été 1906 aux paysages de L'Estaque avec des maisons en forme de cubes que Matisse qualifie de cubistes, particulièrement typées dans le tableau Maisons à l'Estaque. Cette simplification est censée être à l'origine du cubisme qui reste controversée selon Olivier Cena.

C'est en étudiant méthodiquement dès 1906 les lignes de contour de Paul Cézanne, que Braque a abouti progressivement à des compositions qui utilisent de légères interruptions dans les lignes, comme dans Nature morte aux pichets. Puis avec une série de nus comme le Nu debout, et Le Grand Nu, il s'oriente, après 1908 vers une rupture avec la vision classique, à l'éclatement des volumes, une période communément appelée cubiste qui dure de 1911 jusqu'en 1914. Il utilise alors des formes géométriques principalement pour des natures mortes, introduit les lettres au pochoir dans ses tableaux, invente des papiers collés. En véritable « penseur » du cubisme, il élabore des lois de la perspective et de la couleur. Il invente aussi les sculptures en papier en 1912, toutes disparues, dont il ne subsiste qu'une photographie d'un contre-relief de 1914.

Mobilisé pour la Grande Guerre où il est grièvement blessé, le peintre abandonne les formes géométriques pour des natures mortes où les objets sont dans des plans recomposés. Pendant la période suivante qui va jusqu'aux années 1930, il produit des paysages, des figures humaines, et malgré la diversité des sujets, son œuvre est "d'une remarquable cohérence". Braque à la fois précurseur et dépositaire de la tradition classique est le peintre français par excellence. » Le « Cahier de Georges Braque, 1917-1947 » publié en 1948 résume sa position.

La Seconde Guerre mondiale lui a inspiré ses œuvres les plus graves : Le Chaudron et La Table de cuisine. La paix revenue et la fin de sa maladie lui ont inspiré les œuvres plus approfondies tels les Ateliers qu'il élabore souvent pendant plusieurs années, poursuivant six ébauches à la fois ainsi qu'en témoigne Jean Paulhan. Ses tableaux les plus connus sont aussi les plus poétiques : la série des oiseaux dont deux exemplaires ornent le plafond de la salle Henri II du musée du Louvre depuis 1953. Il a aussi créé des sculptures, des vitraux, des dessins de bijoux, mais à partir de 1959, atteint d'un cancer, il ralentit son rythme de travail. Son dernier grand tableau est La Sarcleuse.

Deux ans avant sa mort, en 1961, une rétrospective de ses œuvres intitulée L'Atelier de Braque a lieu au musée du Louvre, Braque devient ainsi le premier peintre à être exposé dans ce lieu de son vivant.

Homme discret, peu porté sur les relations publiques, Braque était un intellectuel féru de musique et de poésie, ami notamment d'Erik Satie, de René Char, d'Alberto Giacometti. Il s'est éteint le 31 août 1963 à Paris. Des obsèques nationales ont été organisées en son honneur, au cours desquelles André Malraux a prononcé un discours.

Nature Morte à l'Enveloppe
Nature Morte à l'Enveloppe
commentaires

La Patineuse

Publié le 22 Décembre 2016 par jean david michon dans peinture, femme, scene de vie, influence

huile sur papier marouflée sur bois 71 cm X104 cm (1982)

huile sur papier marouflée sur bois 71 cm X104 cm (1982)

Je ne suis pas sûr, que mon père se soit passionné pour le patinage, c'est plutôt la plastique de ces dames, et de Katarina Witt, la déesse est-allemande, plus particulièrement. Moi, ce tableau, me fait penser, au Futurisme de Marinetti, par sa décomposition du mouvement & son interprétation dynamique de la vitesse.

 

nu descendant l'escalier Marcel Duchamp

nu descendant l'escalier Marcel Duchamp

Le futurisme est né en Italie autour du poète Filippo Tommaso Marinetti (Manifeste du futurisme, 1909). Auteurs de deux manifestes en 1910, les premiers peintres du mouvement, Giacomo Balla,Umberto_BoccioniCarlo Carrà, Gino Severini,Luigi Russolo, empruntent à la technique divisionniste et au cubisme pour faire interférer formes, rythmes, couleurs et lumières afin d'exprimer une « sensation dynamique/énergique », une simultanéité des états d'âme et des structures multiples du monde visible.

commentaires

Harem

Publié le 16 Décembre 2016 par jean david michon dans peinture, nu, femme, influence

huile sur papier 89 cm X 61 cm (1973)

huile sur papier 89 cm X 61 cm (1973)

Un tableau très sensuel, inspiré par le très célèbre: "Bain Turc" de Ingres conservé au Louvre. Comme quoi, mon père savait aussi reconnaître, que son art, possédait des racines & des influences, plus profondes que le simple Cubisme.

commentaires

Les Motards

Publié le 17 Novembre 2016 par jean david michon dans peinture, scene de vie, influence

huile sur papier  60 cm X 79 cm (1990)

huile sur papier 60 cm X 79 cm (1990)

A la manière d'un Fernand Léger, mon père a toujours été fasciné par la "plastique" des monstres mécaniques; il n'a jamais possédé ou conduit une moto de sa vie, ce sont des amis à lui, qui, quand ils passaient, nous baladaient. Je me souviens d'une BMW (patrick) d'une Norton (bédie) & d'une Harley Davidson (patrice). Quelle fierté quand ils venaient me chercher à l'école!

Ride to live, Live to ride! 

huile sur papier 79cm X 51 cm (1970)

huile sur papier 79cm X 51 cm (1970)

commentaires

Portraits Stylisés (2)

Publié le 20 Septembre 2016 par jean david michon dans dessin, étude, portrait, influence

face & profil

face & profil

Encore une fois, très influencé par Pablo Picasso & aussi, peut-être, les dessins de Jean Cocteau? Ce qui est important dans la stylisation, c'est l'intention instinctive & la rapidité d'exécution, le résultat est souvent expressif & surpuissant.

couple

couple

douleur

douleur

la coupe au carré

la coupe au carré

commentaires
1 2 > >>